Webmarketing

Comment aborder sa stratégie SEO en 2017 ?

En règle générale il est impensable aujourd’hui d’entreprendre une stratégie de marketing digital en faisant l’impasse sur l’un des canaux d’acquisition de trafic les plus intéressants, la recherche organique. En effet, pour une écrasante majorité des projets web, le SEO est sur le moyen long terme le meilleur levier pour attirer des visiteurs sur son site.

Évidemment et heureusement pour l’entreprise, le référencement naturel n’est pas la seule piste de valeur pour attirer des visiteurs vers un site web, mais nul ne peut nier que le search est de loin la solution qui garantit le trafic le plus ciblé et par conséquent de meilleurs taux de conversion, dans la condition bien sur où les termes clés ont été finement choisis.

Maintenant si le succès SEO fait rêver de nombreux entrepreneurs, souvent ils n’abordent le référencement avec toute la sérénité nécessaire. Il suffit de discuter avec quelques experts en SEO pour nous rendre compte de cette dualité chez de nombreux annonceurs.

On apprend qu’ils ont une réelle envie d’investir dans le SEO et de se libérer un peu plus de l’inflation qui fait la loi dans le segment de l’achat de trafic, mais ils sont au même moment, lorsqu’il s’agit du référencement, sous l’emprise quasi mystique d’une crainte de beaucoup d’entrepreneurs, celle de l’échec.

La crainte vis à vis du SEO est elle rationnelle?

Rationnelle, non et nous verrons pourquoi, mais elle est compréhensible et s’explique par plusieurs facteurs.

Le facteur numéro un est sans aucun doute Google. Lorsque l’on parle de SEO, du moins dans le monde occidental, on entend visibilité sur Google. Or la communication très floue de la multinationale basée à Mountain View sur le fonctionnement de son moteur de recherche ne rassure personne.

Par ailleurs, les résultats de recherche étant conditionnés par une multitude de filtres et même des pénalités pouvant reléguer certaines page en bas du classement ou pire les exclure de la recherche, on ne peut que comprendre ce manque de sérénité aux abords du référencement.

Cela dit, rendons à César ce qui lui appartient, Google n’est pas non plus complètement opaque quant au fonctionnement du moteur de recherche et publie des consignes aux webmasters souhaitant rendre leur site Google friendly. Ici, aucune technique de manipulation des résultats de recherche évidemment, mais un excellent point de départ pour qui souhaite deux choses :

  • Connaître les bases d’un site accessible selon Google
  • Être au fait des règles qu’impose Google

Le facteur de crainte numéro deux est probablement la quantité d’informations qui circulent sur le SEO. En soit il y a quelques chose de positif dans le fait que beaucoup d’informations soient disponibles pour un sujet donné. Le fait est qu’en matière de référencement, circulent aussi des informations contradictoires et encore une fois on ne peut que comprendre la crainte que ce manque de cohésion puisse engendrer.

Le fait est que ceux qui parlent de référencement ne sont pas toujours des professionnels, souvent même ils ignorent complètement la réalité du référencement, mais très influents sur le segment ils participent parfois à la propagation d’une crainte basée sur rien, si ce n’est des exemples d’échecs.

De toute évidence, si vous considérez que sur la première page de résultats de Google les gagnants sur le terrain de la recherche organique sont seulement les 3 premiers, cela nous fait donc 7 perdants. Certes, ici il ne s’agit que d’un mot clé et les « perdants » sur cette page de résultats sont peut être gagnant sur une autre, mais l’exemple est suffisamment clair pour démontrer que celui qui souhaite baser son argumentation anti SEO sur l’échec des uns, occulte forcément le succès des autres.

C’est certain, selon les entrepreneurs la crainte peut prendre ses sources ailleurs, mais généralement elle naît toujours autour des incertitudes liées au référencement. Solution? Aborder le référencement en focalisant sur les certitudes, car en SEO les certitudes sur ce qui fonctionne sont nombreuses, elles mènent toutes au succès, découvrons-les maintenant.

Qu’est ce qui fonctionne vraiment aujourd’hui en SEO?

La stratégie de contenu, ça fonctionne.Il n y a pas que les contenus, le netlinking aussi fonctionne très bien lorsqu’il est manipulé habillement, cela dit le contenu est une voie plus sure. C’est aussi une voie plus longue pour obtenir des résultats il faut le souligner.

La seule et unique manière de planter sa stratégie de contenu est de s’adresser aux mauvaises personnes, c’est à dire de parler à des personnes qui n’achèteront jamais vos produits, c’est très commun sur le web. Une bonne stratégie de contenu c’est une stratégie basée sur la publication de contenus qui apportent de vraies réponses. Mais pour apporter de vraies réponses il faut qu’en face il y ait de vraies questions.

Cela sous entend un vrai travail d’étude, pas une étude au sens traditionnel, mais une étude des recherches effectuées par les internautes, de leurs centres d’intérêts. Par ailleurs c’est une analyse qui peut être effectuée rapidement grâce à la technologie, au brainstorm et aux différents outils permettant de comprendre quel est le buyer personas et comment capter son attention.

Les outils de recherche de mots clés

Si pour de nombreuses raisons il est préférable d’utiliser des software payants, il est tout à fait envisageable d’utiliser l’outil que Google met à disposition pour les clients de la régie Adwords, Keyword planner. Il permet plusieurs choses, mais à ce stade ce qui vous intéresse est de savoir quels sont les mots clés recherchés par vos clients. Le Keyword planner répond à cette question en indiquant également les volumes de recherches mensuels pour chaque proposition de mot clé qu’il retourne.

Malheureusement pour l’entrepreneur addict de l’user expérience, l’interface de Google planner est tout simplement horrible au point qu’il est parfois impossible de cliquer sur certains éléments. Cela dit l’outil est gratuit et vous récupérer les datas à la source, c’est à dire chez Google lui même.

Les solutions payantes apportent bien plus qu’une meilleure ergonomie, vous parvenez à comprendre quels mots clés visent vos concurrents, sur lesquels ils sont réellement visibles et quel est grosso-modo le trafic apporté par ces mots clés. C’est intéressant car l’une des principales limites du Keyword planner est que les suggestions de mots clés, dépendent directement que de l’input que vous donnez à l’outil. En d’autres termes, le risque est d’occulter certaines entrées et de perdre tout un pan de la recherche.
Les principaux outils pour détecter les requêtes des internautes :

yooda

semrush

 

 

rankexplorer

 

Comment parfaire la recherche de mots clés?

Jusque là vos outils de recherche de mots clés, qu’ils soient gratuits ou payants, vous renvoient de simples listes de termes clés avec les volumes de recherche, mais vous avez très peu ou pas du tout d’information sur les intentions de recherche, à l’exception des phrases clés très longues où son besoin est clairement exprimé par l’utilisateur.

L’intention de recherche (l’intent dans le jargon), est un peu tricky à déterminer pour la simple raison qu’un même mot clé recherché par différents utilisateurs peut exprimer des besoins sous-jacents différents.

En tentant (par des moyens que nous allons voir), d’analyser plus finement l’intent vous obtenez des informations inestimables. Par exemple vous pouvez vous rendre compte qu’un mot clé que vous convoitiez pourtant vous enverrai du trafic hors-cible.

Vous pouvez aussi vous rendre compte des sentiments qu’éprouvent les utilisateurs vis à vis de certains problème que vous ignoriez auparavant, grâce à cet information vous allez pouvoir adapter votre discours et mieux jouer sur les cordes sensibles de vos clients potentiels.

L’analyse de l’intent est une suite essentielle de la recherche de mots clés. Rechercher des mots clés sans s’intéresser à l’intent c’est aborder le search de la plus mauvaise manière qui soit, et pour dire les choses plus crûment ignorer l’intent c’est tout simplement aller dans le mur.

Après avoir déterminé l’intent ou plutot les intents vous devrez refaire une recherche de mots car le premier jet n’a pas pour but de définir votre stratégie, mais de vous constituer un seed de départ pour orienter vos recherches et vos analyses.

Pistes pour déterminer les différentes intentions de recherche

Une requête générique pourrait être «smartphone» par exemple. Ce mot clé ne donne aucune indication sur le réel besoin de l’internaute. Est-ce qu’il cherche des conseils pour acheter un smartphone? un smartphone haut de gamme? Un smartphone pas cher? On en sait rien et très probablement il y a plusieurs intentions sous-jacentes et toutes ne nous intéressent pas forcément.

Les recherche corrélées sur Google Search

La première piste est de jeter un œil aux recherches corrélées proposées en bas de page par Google. L’algorithme qui les propose est certainement complexes mais les recherches corrélées sur la requête smartphone, donne des indications sur les sujets qui intéressent les personnes ayant cherché smartphone. Généralement il s’agit d’extensions de la requêtes permettant d’obtenir les différentes catégories de besoins qui la compose

Google suggest

Le système d’auto completion dans la barre de recherche Google est une véritable aubaine car il permet en fonction de la lettre qui suit votre mot clé initial, d’obtenir un nombre incroyable de suggestions complétant la requête.
Bémol, l’auto complétion prend en compte les recherches des internautes mais également des expressions utilisées par les éditeurs de sites eux mêmes sur leurs pages. Il n’est pas rare de voir une suggestion correspond au contenu de la balise title d’une page web traitant du thème qui nous intéresse. Autrement dit les suggestions ne sont pas toujours issues de requêtes réelles.

Pour récupérer automatiquement ces données :

Answer the public est un outil à la fois simple et extraordinaire qui concatène à votre requête les principales questions, qui, que, quoi, comment, pourquoi, etc vous permettant de récupérer toutes les suggestions pour chaque type de besoin et des idées de contenus à faire rédiger par la meme occasion.

Détecter l’intent sur les forums

Vous pouvez ajouter aux forums les réseaux sociaux. Les forums on toujours été un excellent moyen de comprendre les besoins. Ce que vous ne donne pas les search box, les forums et réseaux sociaux vous le donne. Vous ne pouvez ignorer ces endroits ou vos clients potentiels s’expriment et grâce à certains opérateur de recherche il est très simple de trouver des discussions de forums intéressantes pour vous :

  • inurl:forum + votre Mot Clé
  • inurl:forum + intitle:Mot Clé
  • inurl:viewtopic + intitle:Mot Clé

Afin de trouver des forums vous pouvez utiliser de nombreuses requêtes que l’on appelle des empreintes et plus souvent encore des footprints. N’hésitez pas à utiliser les opérateurs de recherche que Google met à votre disposition pour filtrer les résultats de recherche de manière très spécifique.

Comme vous pouvez le voir les pistes sont nombreuses et nous en avons ignoré car nous ne trouverions jamais le temps de toutes les explorer. A ce stade vous avez tout ce qu’il faut pour organiser vos mots clés, c’est à dire exclure ce qui ne vous intéressent pas du tout aujourd’hui et les classer selon des groupes et des sous groupes.

Parmi les groupes on retrouvera les thèmes sous-jacents à votre topic principal mais également des catégories de besoin, achat, conseil, comparatif, promo, etc.

Maintenant que vous avez bien avancé dans votre stratégie de visibilité, pour atteindre il vous faut des contenus.

Les facteurs de réuissite pour une stratégie de contenus sont variés, et tout ne sera jamais parfait,mais si vous deviez mettre le focus sur un seul point, faites le sur l’organisation de ces contenus. Pour faire court si vous étudiez les sites qui souffrent de problèmes de référencement malgré de bons contenus, dans 90% des cas c’est un problème d’organisation du contenu à l’intérieur du site web.

Ce que vous devez avoir en tête est qu’il est nécessaire de déterminer les différents hubs thématiques qui composent votre sujet principal.

Là aussi il existe des outils pour vous aider, et nous adorons un outil qui a vu le jour récemment et qui est accessible gratuitement, SEO Hero. Avec SEO Hero vous n’avez qu’à entrer la thématique ou le mot clé qui vous intéresse et vous obtenez une liste de termes associés, nombre d’entre eux peuvent être utilisés par les équipes en charge de la stratégie éditoriales comme les hub thématiques qui vont représenter les différents univers de votre site internet.

seohero

Les sites d’achat de contenus peuvent être une clé du succès de votre stratégie SEO: Vous avez besoin d’être rapide, si vous êtes trop peu au sein de vos équipes à pouvoir produire du contenu rapidement, certains sites comme textbroker sont une véritable aubaine qui vous permet de confier la rédaction à des pros pour pas très cher.

Attention la plateforme fonctionne avec un système d’étoiles vous permettant de choisir la qualité du rédacteur, ne faites confiance qu’au très bons rédacteurs en optant pour des contenus haut de gamme c’est à dire 4 étoiles.

Le contenu est vraiment une certitude en SEO, c’est par là que vous devez commencer avant de vous intéresser au netlinking qui lui aussi est un levier puissant de référencement mais que nous verrons prochainement. En espèrant que ce contenu vous ai plus n’hésitez pas à le partager et à nous laisser vos impressions dans les commentaires.

Voir le commentaire (1)

1 commentaire

  1. sebastien

    20 décembre 2016 at 13 h 16 min

    Très bon résumé. Le contenu permet de capter la longue traîne, soit plus de 80% du trafic. Ce qui fait par contre la différence sur Google, ce sont les liens, c’est là où la valeur ajoutée réside et la vraie stratégie. Sur ce point, ca a pas mal changé ces dernières années et c’est marrant car justement c’est toujours sur ce point que très peu de gens en parlent 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Webmarketing

Plus d'articles dans la rubrique Webmarketing

Pourquoi nettoyer sa mailing-list ?

baptiste14 mars 2017
base-seo

Guide SEO pour débutant

baptiste17 janvier 2017

Le nom de domaine : la première étape de votre projet web

baptiste13 janvier 2017

Quelles sont les nouvelles extensions de nom de domaine ?

baptiste6 janvier 2017

Vendre à l’international : vaut-il mieux traduire un site en anglais ou dans la langue du pays cible?

baptiste5 novembre 2016
coder

Comment rédiger un brief efficace pour un rédacteur web

Clara26 octobre 2016

Pourquoi faire du content spinning ?

baptiste10 octobre 2016
cms

Comment fonctionne un CMS ?

baptiste12 septembre 2016
courses-seo

Le référencement : une course hippique

baptiste5 septembre 2016

Meilleurs-sites est un blog vous proposant le meilleur de l'actualité digitale : Business, start-up digital, Webmarketing, Social Media, SEO, E-commerce...)

VOUS AIMERIEZ CONTRIBUER AU SITE ?

Pour proposer un article invité ou devenir un rédacteur sur meilleurs-sites vous pouvez nous écrire via la page contact. Tout vos idées d'articles, sont à valider par nos soins avant de soumettre votre article.

© Copyright 2016 - Meilleurs sites - Tous droits réservés